Sie sind hierdeutsch > e-flight-expo > électrique en France
Finitions soignées, ajustements précis : voilà un petit chariot simple et léger donnant une belle impression générale.

aisément démontable, modulaire et ouvert, le trike Airfer/Paracell a du répondant, même si cela reste de l’électrique, avec l’autonomie qui va avec.

Paramoteur + 16 TEST Trike électrique

AIRFER-PARACELL SX-E Le chariot « branché »

En dotant un chariot d’une telle propulsion, Airfer et Paracell font perdre aux « électro-sceptiques » un de leurs arguments : car le chariot SX-E envoie fort. On y retrouve la qualité Airfer, le bruit et l’odeur d’essence en moins.

Airfer construit depuis 1994 des paramoteurs et chariots avec un convaincant palmarès nationalet international. Paracell est spécialisée depuis sa création en  2008 dans le développement de paramoteurs électriques : le futur de l’aéronautique selon les dires de Javier Hernandez, son dirigeant enthousiaste.Nous retrouvons Javier Hernandez de Paracell et Lorenzo Alarcon d’Airfer à Aranjuez, fief de Paracell à 510 mètres d’altitude par une journée d’hiver douce e ensoleillée, 10 °C ambiants. Ils nous font essayer en avant-première le SX-E tout juste sorti des ateliers Airfer avec la motorisation électrique V4.7 de Paracell.


PRÉSENTATION : MONTAGE RAPIDE
Le chariot démonté tient aisément dans le coffre d’une voiture (155 x 70 x 105 cm). Il se monte et démonte très facilement sans outils en environ une à deux minutes. Les finitions sont soignées, les ajustements précis : ce petit chariot simple et léger donne une belle impression générale. Même chose pour le moteur V4.7 d’une jolie couleur noir et or, dans la même philosophie de simplicité et légèreté. L’ensemble présente une esthétique homogène. Le jour du test, le moteur est monté sur un châssis prototype à cage fixe non démontable qui ne nous permet pas d’expérimenter la facilité et la rapidité de montage du modèle commercialisé par le constructeur sous le nom d’Explorer. Le constructeur met sur le marché une cage en 5 parties. La fixation du châssis au chariot se fait en quatre points par sangles rapides. On regrette l’absence d’une fixation mécanique parfaitement rigide, mais celle par sangles a au moins le mérite d’être rapide et facile.

Pour ce qui est de la mécanique… il n’y en a logiquement pas ! Tous les avantages de l’électrique sont réunis ici : une grande facilité d’utilisation, pas de bruit, pas d’odeurs, pas de vibrations ainsi qu’une grande longévité du moteur sans maintenance. Paracell met souvent en avant un moteur de plus de 600 heures d’utilisation qui « fonctionne comme au premier jour » et ce sans aucune maintenance. L’autonomie des batteries, point le plus sensible du vol électrique, s’améliore très nettement mais il reste encore du chemin à parcourir


PRÉPARATION ET DÉCOLLAGE « BRANCHÉS »
Les manipulations pour la préparation du vol sont minimes : adosser et fixer le châssis au train, mettre en place les batteries et c’est prêt à voler, sans démarrage fastidieux, sans préchauffage…
La commande de gaz est un potentiomètre prenant la forme d’un bouton-poussoir placé au bout d’un tube que l’on actionne avec le pouce. En aluminium, elle est solide, élégante et ergonomique et laisse la main libre pour un pilotage confortable. Elle a le grand avantage de se brancher et débrancher du moteur par un simple câble électrique, ce qui permet de la ranger hors utilisation pour une plus grande longévité et sécurité (pas de risque de démarrage intempestif par des mains non averties). De plus sa réactivité est réglable. Le test s’est effectué avec un réglage de la sensibilité intermédiaire (plutôt doux et pas trop réactif, convenant pour tous types de pilotes). L’assise, un siège souple, est confortable et convient à tous les gabarits de pilote. L’axe central du chariot est télescopique avec différents points d’accroche de la roue avant pour s’ajuster aux différentes longueurs de jambes ! Un chariot confortable pour tous les gabarits donc, ce que confirme Daniel Crespo, médaille de bronze en chariot monoplace aux derniers championnats du monde et pilote avoisinant les 2 mètres ! L’installation est aisée et confortable sans besoin de se contorsionner.
L’accroche pour la voile est haute et propose deux positions : avant (pour les plus lourds) et arrière (pour les plus légers). Les mousquetons s’attachent à une sangle qui part de la base du chariot et passent par ces points. On déplore l’absence de sécurité qui viendrait doubler ce système d’accrochage voile/chariot un peu trop rudimentaire à notre goût. Une fois en place, gaz !... ou plutôt power ! La montée en puissance est douce et progressive, agréable et la puissance se fait bien sentir.
Pour un meilleur refroidissement, le constructeur a choisi une position relativement haute du centre de poussée qui a pour contrepartie une légère tendance à aplatir la roulette de nez vers l’avant lorsqu’on est à pleine puissance. Au roulage, le système de stabilisation de la roue avant par silent-bloc fonctionne parfaitement avec un juste dosage de réactivité sans tendance à virer follement. Cependant, ce système empêche de pouvoir tourner la roue sur une amplitude maximale si la nécessité se présentait.
Le test s’effectue avec des roues de 320 mm de diamètre et 60 mm d’épaisseur, sur terrain herbeux, stable, régulier et sec, sans aucun souci. Pour des terrains moins réguliers, le constructeur propose également des roues de 400 mm de diamètre pour 110 mm de large.

Paramoteur +16

Après la sortie l’an dernier de ses hélices carbone ultra-légères « NG », E-Props, la branche « Hélices » d’Electravia, a vite été confrontée à une forte demande pour une version démontable. Toujours très légères (environ 750 g pour les diamètres 125 cm), les « NG-D » se démontent en trois parties : un moyeu et deux pales. Très pratique si on en casse une ! Le pas des hélices NG-D est fixé en usine pour un ensemble « moteur – réducteur » donné. Il est également possible d’affiner le réglage du pas soi-même. Les NG-D existent pour la plupart des motorisations, dans de nombreux diamètres. 235 modèles sont disponibles dans la boutique en ligne au prix de 374 euros TTC. En 3 ans, plus de 600 hélices snt sorties des ateliers de la société de Sisteron. www.e-props.fr/NGD.php www.shop.electravia.fr

 

e-Flight-Expo Vol Moteur Free Flight Index Flying Pages Flüges Magazin Flügel Index Aircraft Scout WIDOLA Parapente Paramoteur EAA Flying Pages - Online Shop